«Bouregreg : d’hier à aujourd’hui»

Une exposition d’archives et de pièces de musées, baptisée «Bouregreg : d’hier à aujourd’hui» est organisée jusqu’au 15 novembre à Rabat. Le vernissage a eu lieu le vendredi à l’occasion de la journée internationale des archives, célébrée le 9 juin de chaque année. Organisée par les «Archives du Maroc», en partenariat avec l’Agence pour l’aménagement de la vallée de Bouregreg, l’Association Ribat Al Fath, l’Association Bouregreg et les musées Belghazi, cette exposition se veut une occasion pour revisiter, sous le prisme d’archives et d’autres pièces de musées, l’histoire multiséculaire d’un site emblématique.

Bouregreg, un fleuve chargé d’histoire sépare les deux villes jumelles de Rabat et Salé depuis un demi‐siècle, diverses notes et études ont été réalisées sur le thème de la réhabilitation de cette zone, a indiqué le directeur des «Archives du Maroc», Jamaâ Baida, dans une déclaration à la MAP, relevant que ces écrits ont mis en évidence l’originalité du site, sa richesse et parfois l’ampleur des travaux qu’il requiert.

Le responsable a également fait savoir que «sur recommandations du Conseil international des archives, la célébration de cette journée s’assigne pour objectif d’attirer l’attention du grand public sur le patrimoine matériel et immatériel», estimant qu’il s’agit d’une stratégie ambitieuse visant à hisser Rabat‐Salé au rang des grandes cités mondiales.

Dans ce sillage, une table ronde, organisée à cette occasion, a réuni des historiens, des archéologues, des architectes et des paysagistes pour débattre de ce thème, et voir comment valoriser un patrimoine national et international qui plonge dans le passé glorieux du Maroc.

«Bouregreg : d’hier à aujourd’hui» vise à mettre en valeur le rôle de cette vallée qui a favorisé les échanges socio‐économiques au sein de cet espace urbain, entre les unités de l’agglomération, d’une part, et le reste du monde, d’autre part. Ce passé glorieux constitue aujourd’hui un véritable patrimoine matériel et immatériel qui est actuellement au coeur de grands projets de développement économique, social et culturel.

Avec la Casbah de Chella, les Oudayas, le minaret Hassan, la Marina et de nombreux chantiers à vocation culturelle, la vallée de l’embouchure du Bouregreg porte d’aujourd’hui à la fois des valeurs historiques et patrimoniales, et une aspiration à la modernité et au développement.

Voir document

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*