printer  email_link printer 
Le Mot du directeur général

Dix années après le lancement des travaux d’aménagement de la vallée du Bouregreg, le paysage de l’embouchure du Bouregreg s’est profondément métamorphosé. D’un côté, l’aménagement des nouveaux quais de Rabat qui mènent droit au tunnel des Oudayas, et de l’autre côté, Bouregreg Marina et la cité Bab Al Bahr dont les travaux avancent à grands pas.
Toutes ces réalisations et d’autres en cours, transforment à vue d’œil, cet espace interstitiel entre les deux villes jumelles ; Rabat et Salé.

A présent, le visiteur de la vallée ne peut s’empêcher de contempler le majestueux pont Hassan II, lequel redessine la configuration du franchissement d’une rive à l’autre, et le tramway de Rabat-Salé qui sillonne les principales artères de l’agglomération. Ce dernier, qui dote la capitale du Royaume d’un mode de transport moderne et respectueux de l’environnement, constitue un motif de fierté pour l’ensemble des citoyens.

Première d’une série de ports de plaisance programmés, Bouregreg Marina est à présent entrée dans les mœurs des plaisanciers venus du nord de la Méditerranée et figure dans nombre d’agendas comme une étape incontournable de la traversée atlantique.

Par ailleurs, et en attendant la relance très prochainement de la troisième séquence de l’aménagement de la Vallée du Bouregreg, s’érige progressivement un projet immobilier d’envergure à mi-chemin de Rabat et Salé et qui porte le nom de marina morocco. Ce nouveau pôle urbain est destiné à redynamiser l’agglomération de la capitale et à accompagner le développement touristique des deux villes jumelles, jusque-là séparées par une riche et naturelle lisière fluviale.

Lemghari Essakl
Directeur Général
Agence pour l’Aménagement de la Vallée du Bouregreg

Mot de président